Règle dans la patience et le remerciement - Cheikh el-Islam Ibn Taymiya Agrandir l'image

Règle dans la patience et le remerciement - Cheikh el-Islam Ibn Taymiya

Si le serviteur médite la Religion dans son entièreté, il verra qu’elle revient dans sa globalité à la patience et au remerciement et cela car la patience est de trois catégories :
  1. La patience sur l’obéissance qu’il pratique : car le serviteur ne met en pratique ce qui lui a été commandé qu’après avoir été patient et endurant, et après avoir combattu son ennemi intérieur et extérieur ; c’est donc proportionnellement à cette patience qu’il s’acquitte des obligations et met en pratique les actes préférables.
  2. Le deuxième genre de patience : la patience quant aux actes interdits afin de ne pas les commettre car l’âme et ses exigences et l’embellissement (des choses) par Satan ainsi que les mauvais compagnons, tous l’incitent au mal et l’y encouragent. Le délaissement des interdits sera proportionnel à la force de la patience. Certains pieux prédécesseurs ont dit : "Les actes d’obéissance sont faits par le pieux et le pervers, tandis que seul le véridique est capable de délaisser les désobéissances."
  3. Le troisième genre de patience : la patience quant à ce qui le touche comme calamités qui sont en dehors de sa volonté.

Plus de détails

1,67 €

TitreRègle dans la patience et le remerciement
AuteurCheikh el-Islam Ibn Taymiya
Pages40
ÉditionDine Al Haqq
Format11x15cm
CouvertureSouple

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Règle dans la patience et le remerciement - Cheikh el-Islam Ibn Taymiya

Règle dans la patience et le remerciement - Cheikh el-Islam Ibn Taymiya

Si le serviteur médite la Religion dans son entièreté, il verra qu’elle revient dans sa globalité à la patience et au remerciement et cela car la patience est de trois catégories :
  1. La patience sur l’obéissance qu’il pratique : car le serviteur ne met en pratique ce qui lui a été commandé qu’après avoir été patient et endurant, et après avoir combattu son ennemi intérieur et extérieur ; c’est donc proportionnellement à cette patience qu’il s’acquitte des obligations et met en pratique les actes préférables.
  2. Le deuxième genre de patience : la patience quant aux actes interdits afin de ne pas les commettre car l’âme et ses exigences et l’embellissement (des choses) par Satan ainsi que les mauvais compagnons, tous l’incitent au mal et l’y encouragent. Le délaissement des interdits sera proportionnel à la force de la patience. Certains pieux prédécesseurs ont dit : "Les actes d’obéissance sont faits par le pieux et le pervers, tandis que seul le véridique est capable de délaisser les désobéissances."
  3. Le troisième genre de patience : la patience quant à ce qui le touche comme calamités qui sont en dehors de sa volonté.

8 autres produits dans la même catégorie