À l'intention du chercheur du savoir - Cheikh Salem Al-Ajmi Agrandir l'image

À l'intention du chercheur du savoir - Cheikh Salem Al-Ajmi

Ibn 'Abbâs qu'ALLAH l'agrée a dit :    

Après que le Messager (salla ALLAH 'aleyhi wa sallam) décéda, alors que j'étais jeune, j'ai dit à un jeune homme des auxiliaires (Al Ansar) :    

"- Ô untel ! Allons aux Compagnons du Messager pour leur poser des questions et acquérir le savoir auprès d'eux, tant qu'ils sont nombreux.    

- Quelle est étonnante ton affaire, ô Ibn 'Abbâs ! Crois-tu dit-il, que les gens ont besoin de toi alors que les Compagnons du Messager sont aussi comme tu le vois ?"    

Je laissais faire cela alors, Ibn 'Abbas dit-il, et me donna à l'affaire, en venant aux Compagnons du Messager au point qu'il m'arriva de venir une fois chez un connaisseur en hadith qu'on me dit l'avoir entendu du Messager et je le trouvais en sieste.    

Alors je pris mon habit pour oreiller auprès de la porte de sa maison pendant que le vent me souffla en plein visage, jusqu'à ce qu'il ait sorti. Quand il sortit, il me dit :    

"- Ô cousin du Messager qu'as tu ?    

- On m'a dit que tu rapportes un hadith que j'aime bien entendre de toi, répondis-je.    

- Pourquoi ne m'as tu pas envoyé quelqu'un pour que je vienne à toi ? Dit-il.    

- C'est à moi de venir à toi !"    

Plus tard, et après que les Compagnons du Messager disparurent et que les gens eurent besoin de moi, le jeune homme me dit en me voyant :    

"- Tu étais plus sage que moi."

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

3,33 €

TitreÀ l'intention du chercheur du savoir
AuteurCheikh Salem Al-Ajmi
Pages50
ÉditionIbn Badis
Format15x21cm
CouvertureSouple

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

À l'intention du chercheur du savoir - Cheikh Salem Al-Ajmi

À l'intention du chercheur du savoir - Cheikh Salem Al-Ajmi

Ibn 'Abbâs qu'ALLAH l'agrée a dit :    

Après que le Messager (salla ALLAH 'aleyhi wa sallam) décéda, alors que j'étais jeune, j'ai dit à un jeune homme des auxiliaires (Al Ansar) :    

"- Ô untel ! Allons aux Compagnons du Messager pour leur poser des questions et acquérir le savoir auprès d'eux, tant qu'ils sont nombreux.    

- Quelle est étonnante ton affaire, ô Ibn 'Abbâs ! Crois-tu dit-il, que les gens ont besoin de toi alors que les Compagnons du Messager sont aussi comme tu le vois ?"    

Je laissais faire cela alors, Ibn 'Abbas dit-il, et me donna à l'affaire, en venant aux Compagnons du Messager au point qu'il m'arriva de venir une fois chez un connaisseur en hadith qu'on me dit l'avoir entendu du Messager et je le trouvais en sieste.    

Alors je pris mon habit pour oreiller auprès de la porte de sa maison pendant que le vent me souffla en plein visage, jusqu'à ce qu'il ait sorti. Quand il sortit, il me dit :    

"- Ô cousin du Messager qu'as tu ?    

- On m'a dit que tu rapportes un hadith que j'aime bien entendre de toi, répondis-je.    

- Pourquoi ne m'as tu pas envoyé quelqu'un pour que je vienne à toi ? Dit-il.    

- C'est à moi de venir à toi !"    

Plus tard, et après que les Compagnons du Messager disparurent et que les gens eurent besoin de moi, le jeune homme me dit en me voyant :    

"- Tu étais plus sage que moi."

8 autres produits dans la même catégorie