L'Imam ach-Châfi'i - Mohammed Abou Zahra Agrandir l'image

L'Imam ach-Châfi'i - Mohammed Abou Zahra

L’imam Ach-Châfi‘î - Sa vie et son époque - Ses opinions et son Fiqh. Ach-Châfi‘î est le fondateur d’une des quatre écoles juridiques les plus renommées du monde musulman, l’école Chafiite. Cet ouvrage exhaustif étudie sa jeunesse, sa culture, ses maîtres et ses élèves. Il analyse son siècle et son fiqh, ses livres, comment ils ont été composés et la confiance qu’on peut leur accorder. Sont aussi exposées les sources du raisonnement déductif qu’il a utilisé et la méthodologie mise en place pour élaborer sa doctrine, les fondements de celle-çi ainsi que les facteurs qui ont contribué à sa diffusion et son développement. L’auteur montre comment ach-Châfi‘î, en interprétant les sources et les cas subsidiaires de la charî‘a, s’en tient aux faits apparents et généraux, refusant de considérer les conjectures et les intentions, mais analysant des problèmes concrets. Ses voies sont alors le Coran, la Sounnah et l’analogie. Le fiqh d’ach-Châfi‘î représente parfaitement le fiqh islamique à l’époque de son épanouissement et de sa maturité. Il combine de façon équilibrée le fiqh des moujtahid et celui des spécialistes du hadîth. Ach-Châfi‘î fut le premier à développer la science des fondements du fiqh : fixant les critères de l’analogie, tentant de définir les règles de la Sounnah et distinguant l’abrogé de l’abrogeant. Il définit les principes fixes concernant le raisonnement déductif et les sources de l’extrapolation. L’école Chafiite s’est répandue en Egypte, en Irak, au Khorassan, au Sijistan, dans l’ancienne Syrie, au Yémen et au-delà de l’Euphrate, en Perse, au Hijâz, dans certaines villes d’Inde et en Indonésie. Ach-Châfi‘î, né en 150 H. (767 ap. J.C.) et mort en 240 H. (820 ap. J.C.), grandit au moment de l’apparition des deux doctrines hanafite et malikite, et de la classification de leurs sources et de leurs cas subsidiaires. Il eut ainsi à sa disposition une matière jurisprudentielle déjà élaborée et prête à être assimilée. Il l’étudia, l’analysa avec un œil critique, un esprit incisif et indépendant, sans suivre aveuglément les opinions des uns ou des autres et ce, afin d’en tirer des éléments novateurs qui s'accordent avec et sa culture: ce fut sa doctrine. Il consigna les éléments essentiels de la science des fondements du fiqh dans son ouvrage "ar-Risâla". Ach-Châfi‘î n’envisagea de constituer une école de fiqh indépendante qu’à l’issue de son premier voyage à Bagdad en 184. Avant cela, il était considéré comme un disciple de Mâlik et un défenseur de ses idées et de sa jurisprudence, n’hésitant pas pour cela à s’en prendre aux partisans de l’interprétation. C’est pourquoi il fut surnommé « le Défenseur du Hadîth ».

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

18,33 €

TitreL'Imam ach-Châfi'i
AuteurMohammed Abou Zahra
Pages475
ÉditionAl Qalam
Format17x24cm
CouvertureRigide

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'Imam ach-Châfi'i - Mohammed Abou Zahra

L'Imam ach-Châfi'i - Mohammed Abou Zahra

L’imam Ach-Châfi‘î - Sa vie et son époque - Ses opinions et son Fiqh. Ach-Châfi‘î est le fondateur d’une des quatre écoles juridiques les plus renommées du monde musulman, l’école Chafiite. Cet ouvrage exhaustif étudie sa jeunesse, sa culture, ses maîtres et ses élèves. Il analyse son siècle et son fiqh, ses livres, comment ils ont été composés et la confiance qu’on peut leur accorder. Sont aussi exposées les sources du raisonnement déductif qu’il a utilisé et la méthodologie mise en place pour élaborer sa doctrine, les fondements de celle-çi ainsi que les facteurs qui ont contribué à sa diffusion et son développement. L’auteur montre comment ach-Châfi‘î, en interprétant les sources et les cas subsidiaires de la charî‘a, s’en tient aux faits apparents et généraux, refusant de considérer les conjectures et les intentions, mais analysant des problèmes concrets. Ses voies sont alors le Coran, la Sounnah et l’analogie. Le fiqh d’ach-Châfi‘î représente parfaitement le fiqh islamique à l’époque de son épanouissement et de sa maturité. Il combine de façon équilibrée le fiqh des moujtahid et celui des spécialistes du hadîth. Ach-Châfi‘î fut le premier à développer la science des fondements du fiqh : fixant les critères de l’analogie, tentant de définir les règles de la Sounnah et distinguant l’abrogé de l’abrogeant. Il définit les principes fixes concernant le raisonnement déductif et les sources de l’extrapolation. L’école Chafiite s’est répandue en Egypte, en Irak, au Khorassan, au Sijistan, dans l’ancienne Syrie, au Yémen et au-delà de l’Euphrate, en Perse, au Hijâz, dans certaines villes d’Inde et en Indonésie. Ach-Châfi‘î, né en 150 H. (767 ap. J.C.) et mort en 240 H. (820 ap. J.C.), grandit au moment de l’apparition des deux doctrines hanafite et malikite, et de la classification de leurs sources et de leurs cas subsidiaires. Il eut ainsi à sa disposition une matière jurisprudentielle déjà élaborée et prête à être assimilée. Il l’étudia, l’analysa avec un œil critique, un esprit incisif et indépendant, sans suivre aveuglément les opinions des uns ou des autres et ce, afin d’en tirer des éléments novateurs qui s'accordent avec et sa culture: ce fut sa doctrine. Il consigna les éléments essentiels de la science des fondements du fiqh dans son ouvrage "ar-Risâla". Ach-Châfi‘î n’envisagea de constituer une école de fiqh indépendante qu’à l’issue de son premier voyage à Bagdad en 184. Avant cela, il était considéré comme un disciple de Mâlik et un défenseur de ses idées et de sa jurisprudence, n’hésitant pas pour cela à s’en prendre aux partisans de l’interprétation. C’est pourquoi il fut surnommé « le Défenseur du Hadîth ».

8 autres produits dans la même catégorie